top of page

La petite histoire de la chanson à textes... "Madame", par Zine


La petite histoire de la chanson à textes les chats
La petite histoire de la chanson à textes "Madame"
Cette chanson est un hommage aux origines paternelles de Zine, la Corse, également appelée "Ile de Beauté".

La chanson compare l'ïle a une femme qui court dans le maquis, la nuit.

Elle tente de fuir sa propre disparition supposée, dans le futur, à cause de la tectonique des plaques : en effet, la plaque africaine pousse vers la plaque européenne...et la Corse risque peut-être d'être engloutie !

"On lui a dit que sa beauté allait disparaître à jamais, les deux grands continents se refermer sur elle..."


Si l'on ne sait pas ce que sera le devenir de la Corse dans le futur, on sait comment elle s'est formée.
Voici une vidéo très bien cocumentée de Michèle et Jean Ferrandini, maîtres de conférence :


Cette chanson parle des peurs parfois imaginaires qui nous font nous auto-détruire et nous auto-saboter :

"Quelle peine secrète porte-t'elle

Qui fait qu'elle en oublie son corps que les ronces lacèrent

Sans arriver à l'arrêter..."


Madame, que faîtes-vous dehors dans le bois à une heure pareille ?

Il fait froid et vous n'avez même pas de chaussures....


Dans l'arrangement musicial, on peut entendre une guimbarde alias "riberbula" en Corse, et suivant les régions de Corse, la riberbula se dit :-
a riberbula
a rièbula
a rivergula

guimabrde
guimbarde

C’est un petit instrument de musique. Il est totalement métallique.
Il est composé :- d’une languette très fine- de deux branches en forme de ballon de rugby avec deux barrettes au bout.

Pour jouer, il faut mettre les deux branches entre les dents, avec les lèvres légèrement par-dessus, et puis après on tire et on relâche doucement la languette (attention aux dents !) avec un doigt. Pour faire plusieurs sons, il faut jouer les notes avec différentes positions de la langue et en changeant la fermeture de sa bouche.
 
La riberbula est un instrument que l’on pouvait trouver un peu partout en Corse.

Ce sont les muletiers (transporteurs s’aidant de mulets pour porter les marchandises) qui l’utilisaient fréquemment.

Autrefois, ce n’était pas le luthier qui la fabriquait, mais plus le forgeron. Pour cela, il façonnait les deux parties ovales comme s’il faisait un mini fer à cheval et il utilisait des ressorts d’horlogerie pour fabriquer la languette qui vibrera.

Les muletiers en jouaient lors des instants de repos, et avaient l’habitude de confectionner avec la scopa ( bruyère ) des petites boîtes pour ranger leur riberbula afin d’éviter la rupture de la languette.

Malheureusement, au fil du temps, la riberbula est devenue un instrument de musique peu utilisé .
Depuis les années 1900, la fabrication de la riberbula est industrielle .On en trouve énormément en Sardaigne.


 

C'était la petite histoire de la chanson à textes "Madame"...




Retrouvez les paroles et les liens pour écouter en cliquant sur l'image :

 





Comentarios


bottom of page