top of page

La petite histoire de la chanson à textes... "Ostal Negresco", par Zine


La petite histoire de la chanson à textes Ostal Negresco
La petite histoire de la chanson à textes "Ostal Negresco"

portrait de Zine par Benjamin Maxant - mise en beauté par Kristie Red Sugar
portrait de Zine par Benjamin Maxant - mise en beauté par Kristie Red Sugar

Hotel California, dont le titre originel est Mexican Reggae, est une chanson américaine du groupe Eagles composée par Don Felder, Don Henley, Glenn Frey. Éditée sur l'album Hotel California en 1976, elle est sortie en single l'année suivante. Elle est classée numéro 1 au Billboard Hot 100, numéro 49 parmi les 500 plus grandes chansons de tous les temps selon Rolling Stone. Elle est certifiée disque de platine aux États-Unis où elle a été téléchargée plus de 3 millions de fois.


Derrière les paroles sentimentales de ce morceau culte, et la pochette du disque, à l’effigie du Beverly Hills Hotel, point central de la vie des Eagles à cette période, se cachent une triste vérité : l’hôtel California dépeint en réalité, un centre de désintoxication pour alcooliques et drogués et le texte dénonce en fait, le marché de la production californienne de l’époque, entre excès et dérives, typique de la beat generation ! Hotel California raconte l’histoire d’un artiste fatigué après une longue traversée du désert, à la recherche d’un endroit où se reposer et passer la nuit mais qui se retrouve prisonnier dans une cage dorée dont il ne sortira jamais.

"You can check out any time you like/ But you can never leave".

Tu peux quitter l'hôtel quand tu veux / Mais tu ne pourras jamais partir". 


C’est tout de suite, beaucoup moins glamour.
La complexité musicale du morceau et le choix des harmoniques d’"Hotel California" ont été analysées par un expert pour déterminer s’il s’agissait d’un plagiat. La réponse est non, en revanche, la première version d’"Hotel California" intitulée "Mexican Reggae", montre surtout des influences latines et reggae, pas étonnant qu’"Hotel California" ait suscité de nombreuses reprises dans cette couleur mais aussi dans un tout autre registre.
Voilà ce que cela donne quand les Gypsy Kings reprennent "Hotel California", une version qui figure dans la B.O de "The Big Lebowski". En juillet 2020, trois hommes avaient été arrêtés, accusés d’avoir tenté de vendre des pages de paroles manuscrites de chansons de l’album "Hotel California", et d’avoir menti sur leur origine. La valeur des documents a été estimée à plus d’un million de dollars. On vient d’apprendre que les poursuites ont été abandonnées, classées sans suite.


 49ème parmi les 500 plus grandes chansons de tous les temps selon Rolling Stone, "Hotel California" restera dans la postérité.

Entre les mains de Zine, cette chanson aux paroles tristes devient une ode à Jeanne Augier, et à son fameux Hôtel internationalement connu, sur la Promenade des Anglais !
Situé sur la promenade des Anglais, face à la baie des Anges, l’hôtel Négresco est l’œuvre de l’architecte parisien d’origine hollandaise Edouard Niermans (1859-1928), spécialiste de la construction de ce type d’établissements. Il est l’un des derniers palaces de la Belle Epoque sur la Côte d’Azur à avoir conservé depuis sa création sa fonction d’origine.

extrait de la version niçoise :


"Je suis sur la Promenade

Proche de Rauba Capèu*

L'air sent le mimosa

L'odeur des fleurs est partout

Et devant moi je peux voir

Quelque chose de vraiment beau

J'ai dû m'arrêter pour la nuit

Sur place Jeanne (Augier) me reçoit


(Alors) Vous êtes tous les bienvenus

A la maison Negresco

C'est un lieu tellement joli

C'est une grande dame tellement jolie

Ils font vraiment un festival de folie

A la maison Negresco

Mais quelle merveille !

Mais quelle splendeur !"


Jeanne Augier était une femme d'affaires française connue pour avoir été la propriétaire emblématique de l'Hôtel Negresco à Nice, sur la Côte d'Azur. Elle est née le 2 avril 1922 à Paris et est décédée le 7 janvier 2019 à l'âge de 96 ans.
Elle a hérité de l'Hôtel Negresco en 1957 à la suite du décès de son père, Henri Negresco, qui l'avait acquis en 1953. Sous sa direction, l'Hôtel Negresco est devenu une institution de renommée mondiale, un symbole de luxe et d'élégance sur la Côte d'Azur. Jeanne Augier a transformé l'hôtel en un lieu où l'art, la culture et l'histoire se mêlaient, rassemblant une impressionnante collection d'œuvres d'art et de meubles de différentes époques et styles.

L'Hotêl Negresco doit son nom à son commanditaire Henri Négresco, fils d'un aubergiste roumain, né à Bucarest en 1868. Venu à Paris où il devint maître d'hôtel, celui-ci put créer ensuite sa propre maison sur la Côte d'Azur, grâce au soutien du financier Albert Darracq, industriel co-fondateur de la firme automobile Darracq-Talbot.

Au-delà de ses activités dans le secteur hôtelier, Jeanne Augier était également une figure importante de la scène culturelle et philanthropique de Nice. Elle a soutenu de nombreuses initiatives artistiques et caritatives dans la région et a été très impliquée dans la préservation du patrimoine historique et culturel.
Jeanne Augier était réputée pour son caractère excentrique et son style de vie flamboyant. Elle est souvent décrite comme une personnalité hors du commun qui a su imprégner l'Hôtel Negresco de sa propre vision et personnalité.
Elle était également une grande protectrice des animaux.

Après sa mort en 2019, la direction de l'Hôtel Negresco a été confiée à la Fondation Augier, une fondation caritative qu'elle avait créée pour perpétuer son héritage et soutenir les causes qui lui tenaient à cœur, notamment dans les domaines de l'art, de la culture et de l'éducation.



*Voici le quai "Raubacapèu" dont parle la chanson, où il y a souvent un vent qui, littéralement vole les chapeaux/rauba li capèus !


Le quai Rauba Capèu à Nice
Le quai Rauba Capèu à Nice

Une autre anecdote amusante sur cette chanson, c'est que le texte niçois a été repris pour la dictée occitane de 2020, au Palais Sarde de Nice :

Dictée occitane avec Zine à Nice
Dictée occitane avec Zine à Nice

Voici quelques images d'archive des candidats en train de rédiger la dictée, dans un cadre exceptionnel : le Palais Sarde de Nice.

A noter la présence de Jean-Luc Gagliolo, adjoint au Maire (à l'époque à la Culture) et de Cristòu Dauroure, organisateur de la Dictée avec la Radio Nissa Pantaï.




 

C'était la petite histoire de la chanson à textes "Ostal Negresco"...




Retrouvez les paroles et les liens pour écouter en cliquant sur l'image :

 





Comentários


bottom of page