top of page

La petite histoire de la chanson à textes... "Concerts salvatges", par Zine


La petite histoire de la chanson à textes concerts salvatges
La petite histoire de la chanson à textes "Concerts salvatges"
Un "concert sauvage" est un événement musical qui se déroule dans un lieu public ou semi-public, souvent improvisé et sans autorisation officielle. Ces concerts peuvent avoir lieu dans des endroits variés tels que des parcs, des places publiques, des rues ou même des entrepôts abandonnés. Ils sont généralement organisés de manière spontanée par des musiciens ou des groupes de musique qui veulent jouer pour un public sans les contraintes et les formalités des concerts traditionnels. Les concerts sauvages peuvent être une forme de protestation, une façon pour les artistes de se faire connaître ou simplement une manière de partager la musique avec les gens dans un cadre informel et accessible. Cependant, leur caractère non autorisé peut parfois poser des problèmes légaux avec les autorités locales.

Ici, Zine chante de manière improvisée sur la Place Massena à Nice, le 18 mars 2012, en duo avec le violoniste Simon Diego Attal Santos qui a également contribué à trois chansons de l'album Folie Douce :

"Mon enfance"

"Cherche"

"Encore un mec"


Zine chante dans la rue avec le violoniste Simon Diego Attal Santos
Zine chante dans la rue avec le violoniste Simon Diego Attal Santos

Ici également avec le fameux trompettiste Cédric Lauer, qui lui aussi a participé aux chanson "Les Chats" et "Y nous auront pas", de l'album "Folie Douce"


En l'occurence, la chanson "CONCERTS SALVATGES" de Zine arrive à un moment où la Ville de Nice interdisait aux musiciens de se produire dans la rue, et seule ou avec un collectif artistique "Les concerts sauvages", Zine a participé plusieurs fois dans les années 2000 jusqu'à 2012-2015 à des concerts de rue improvisés afin de dénoncer cette interdiction et de pouvoir aussi faire connaître son travail.
Ce collectif, ainsi que l'action de pianiste de la place Massena en 2012 et l'action quotidienne du célèbre pianiste de la place Massena Steve Villa Massone, avec son piano rouge, ont contribué à ce que la ville décide enfin de légiféré afin d'encadrer les pratiques artistiques avec un arêté spécial pour les artistes de rue.


Zine chante dans une rues du Vieux Nice
Zine chante dans une rues du Vieux Nice - photo Hammt
Zine chante dans une rue du Vieux Nice - années 2000

La chanson "Concerts salvatges" raconte cette époque, et elle fait également hommage à la chanson "Polizia molto arrabiata" de Goran Bregovic, qui elle aussi dénonce les problèmes des musiciens tsiganes avec les autorités : en niçois "La poliça es totplen arrabiata !"
Elle reprend aussi la diction parlé des joutes vocales comme le faisait Claude Sicre dans les Fabulous Troubadours.

Pour conclure, Zine a toujours défendu la Liberté et l'indépendance des artistes, et en plus de cette action, en 2013 elle a performé là aussi de manière indépendante, aevc quelques amis, lors du Middem sur la Croisette à Cannes, afin de dénoncer le monopole des majors musicales.



Zine au Middem en 2013 :

Zine au Middem
Zine au Middem - Photo Fabrice Armerigo

 

C'était la petite histoire de la chanson à textes "Concerts salvatges"...




Retrouvez les paroles et les liens pour écouter en cliquant sur l'image :

 





Comments


bottom of page